Share Button

Ce qui est le fun avec les Internet, c’est qu’on a plein de stats sur vous (pour vrai c’est épeurant). On sait quelle chanson vous préférez, quel âge vous avez, votre ville, votre sexe (ou autre), qu’est-ce que vous mettez dans vos hot-dogs, etc. Après une séance de contemplation des graphiques, on s’est rendu compte que vous aimez beaucoup plus les premières chansons. C’est là qu’un éclair de génie nous a frappé : on devrait faire juste des premières chansons!

C’était la fin de l’automne 2017 et on avait déjà deux chansons qu’on aimait bien. On les avaient essayées 2 ou 3 fois en show et c’était très cool. On a donc décidé de tester notre idée de sortir deux singles, simplement. Par contre, c’était un test, il fallait y aller moins gros. On a paqueté TOUT notre gear et on est allé s’enfermer dans un chalet pendant une fin de semaine. On a appelé le souriant et talentueux Ol Savoie-Campeau qui jouait à Rouyn-Noranda le soir avant, mais il nous a dit que ça lui tentait (le chalet était à Petite-Rivière-Saint-François) et le sexy et talentueux Patou Pruneau parce qu’on avait vraiment eu du fun la dernière fois (spoiler : on a encore eu du fun).

Donc on arrive le vendredi soir et on installe TOUT notre gear, petite bière à la main. On était tellement excités de commencer qu’on a mangé en vitesse et on a tout de suite sauté sur Bombe. Éloi, lui, commençait son casse-tête. Ce qui est cool dans un chalet, c’est qu’on peut expérimenter comme on veut, à l’heure qu’on veut et cette chanson là nous laissait vraiment de la place pour s’amuser. J’ai plein de bons souvenirs de violons qui sonnent gros de même, des guitares qui veulent déchirer les speakers et du guiro vraiment pas fort qui passe de gauche à droite dans le bridge.

Après c’était le tour de Jusqu’au bout. C’est une chanson beaucoup plus pop avec un pré-refrain qui me fait bouger les épaules de gauche à droite à chaque écoute. Je me souviens qu’on a fait plein de voix et plein de violons et qu’il faisait beau soleil. J’ai comme un petit souvenir de déshydratation aiguë aussi, ça devait être le dimanche (Éloi avait presque fini son casse-tête). Cette chanson là est moins éclatée, mais j’ai vraiment aimé qu’on prenne le temps de bien enregistrer les drums, les violons et les voix parce que c’est une chanson qui porte très bien le rouge à lèvre :D.

Bref, ce fut une fin de semaine mémorable et j’espère que les chansons reflètent
bien le fun qu’on a eu à les enregistrer. Le feeling un peu poche de devoir partir le dimanche soir me rappelait beaucoup le feeling un peu poche de devoir quitter le studio après avoir fini l’album. Le verdict est donc que ça vaut la peine de faire juste des premières chansons. En plus ça nous permet d’en sortir d’autres bientôt 😛

Share Button

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *