Share Button

Deux semaines pas de jam. Chacun chez soi, penché sur son instrument. Il faut se préparer, avoir toutes nos lignes au bout des doigts. Deux semaines.

L’hiver, on a tendance à oublier que les marmottes existent à force de ne pas les voir sortir de leur terrier. On vous en voudra pas trop si la même chose vous arrive avec Doloréanne. Mais on n’hiberne pas pour rien. On compose et on enregistre depuis un bon bout, et la fin commence à approcher.

On monte à Montréal dans deux semaines. Le même studio que vous avez entrevu dans le vidéoclip de Émilie, le même Patou (avec qui Alex jase toutes les semaines depuis ce temps-là) derrière la console. Mais là c’est pour de vrai, pour un album au complet, pour pousser le trip jusqu’au bout.

Bien sûr, deux semaines pas de jam ça veut pas dire deux semaines pas de band; on s’écrit ou on s’appelle tous les jours pour ajuster des lignes, pour partager des idées, pour jaser technique et pour se dire je t’aime avant de raccrocher. Faudrait pas s’ennuyer, quand même. Ça veut juste dire deux semaines où on travaille de notre bord pour passer une session parfaite à l’autre bout.

Après ça, on embarque dans le char. Frede va vouloir chauffer, Éloi va se forcer pour ne pas s’endormir. On va arrêter flatter les dinos au Madrid 2.0. Puis on va être au Piccolo, avec le piano à queue, avec les gros drums écoeurants, avec la basse dans le tapis, avec les violons qui réverbèrent dans toute la pièce. Avec même quelques beats semi-électroniques. Le dernier droit avant de vous garocher ça dans les oreilles.

Je ne dis pas que le disque va sortir demain. Quand il va arriver, ça va être avec des nouvelles couleurs, avec des nouvelles sonorités, avec un tout nouveau spectacle pour aller avec. Ce que je dis, c’est qu’on est plus proches qu’on était, et que je suis de plus en plus certain que personne ne va être déçu.

Patience. Mais de moins en moins. Parce qu’on a hâte en crisse.

 

Émile BG

Share Button

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *